27 mars 2024

La Dordogne Unie

Motion relative à la régulation territoriale des médecins généralistes

Motion du groupe socialiste, écologiste citoyen et apparentés
Budget primitif 2024
Motion relative à la régulation territoriale des médecins généralistes

CONSIDÉRANT que la proposition de réguler territorialement la présence des médecins généralistes n’a pas reçu de réponse positive depuis la motion votée par l’assemblée départementale le 29 juin 2023 alors que les professionnels, les élus et les citoyens partagent le même constat : la détérioration de l’accès aux soins dans les territoires ruraux, notamment en Dordogne,

RELEVANT que cette dégradation se traduit par une pénurie inquiétante de médecins généralistes et de médecins spécialistes (ophtalmologistes, dermatologues…), qui touche aussi le domaine de la psychiatrie, en particulier la pédopsychiatrie,

CONSTATANT que la pénurie concerne également, sur notre territoire, la présence des chirurgiens-dentistes,

CONSTATANT que cette situation entraîne à la fois des difficultés croissantes pour obtenir un rendez-vous médical, ce qui peut aggraver la pathologie du patient et nuire à l’action même de prévention, et un engorgement du SAMU et des urgences saturées, en manque de personnels,

RAPPELANT que le Conseil départemental, à son échelle, entreprend une politique déterminée en faveur de l’accès aux soins pour les Périgourdins, notamment avec les centres départementaux de santé,

FAISANT VALOIR qu’il a été à l’initiative des assises départementales de la santé, le 15 mars dernier, afin de valoriser en Dordogne la synergie entre l’ensemble des acteurs de la santé, à commencer par les représentants des médecins, l’ARS, la CPAM, les services des hôpitaux publics, les collectivités locales et le SDIS,

ESTIMANT que, si cette mobilisation et cette coordination sont nécessaires, c’est bien à l’Etat qu’il revient de prendre toutes ses responsabilités pour lutter contre la désertification médicale puisque l’accès à la santé relève de sa compétence régalienne,

PRÉCISANT, à ce titre, que le remplacement du numerus clausus par le numerus apertus, s’il contribuera à augmenter le nombre de futurs médecins généralistes, sera insuffisant pour réduire la pénurie de médecins à court et moyen terme,

REMARQUANT, en outre, que cette augmentation de la formation de médecins généralistes ne se traduira pas forcément par une meilleure présence médicale dans les territoires ruraux,

CONSIDÉRANT que, pour répondre à cette situation alarmante, le député de la Mayenne et ancien ministre Guillaume Garot, auteur de plusieurs propositions de loi sur le sujet, a indiqué lors des assises départementales de la santé qu’il souhaitait déposer une nouvelle proposition de loi régulant territorialement l’installation des médecins généralistes, à l’instar de ce qui existe déjà pour les pharmaciens,

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL, APRES EN AVOIR DÉLIBÉRÉ

RÉITÈRE son soutien à la proposition de loi transpartisane que le député Guillaume Garot souhaite déposer concernant la régulation de l’installation des médecins généralistes,

DEMANDE avec toujours autant de détermination que l’hôpital public bénéficie de moyens supplémentaires afin qu’il poursuive sa mission de service public, primordiale pour les citoyens,

SOUHAITE que l’Etat s’attaque à la pénurie criante de moyens qui touche le secteur de la psychiatrie,

EXIGE que les Périgourdins et les habitants des territoires ruraux en général ne soient pas les oubliés de la République en matière d’accès à la santé.

L'actu

Suivez l’actualité des cantons

5 avril 2024

- La Dordogne Unie

Un budget primitif 2024 largement adopté

C’est par 34 voix sur 50 que l’Assemblée départementale a voté le budget primitif…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars,…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Retour sur les Assises départementales de la Santé

Vendredi 15 mars, se sont déroulées les Assises départementales de la Santé, organisées par…

Lettre d'information

N’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre d’information pour rester connectés et ne manquer aucune information sur l’actu des cantons et de vos élus !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte.

Nous vous remercions.