3 avril 2024

La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars, la vision portée par le groupe socialiste, écologiste, citoyen et apparentés sur le budget primitif 2024 : un budget avant tout au service des citoyens, des femmes et des hommes qui vivent sur notre Département, un budget au service du réel et du vivant.

« Un budget pour nous, ce n’est pas seulement un exercice comptable. A travers les dossiers présentés, nous pouvons affirmer que nous sommes au service des Périgourdins. »

Il a rappelé le contexte national difficile du fait de la forte inflation, de la croissance en berne mais aussi et surtout les conséquences des choix du gouvernement qui ne souhaite pas redonner aux départements la nécessaire autonomie financière dont ils ont besoin pour agir pleinement et d’un Etat qui ne compense pas suffisamment les transferts de charge qu’il leur impose.

« Pour mémoire les Allocations Individuelles de Solidarité (AIS) étaient compensées à 88% en 2009, elles ne le sont plus qu’à 52% en 2024. »

Par la voix de leur président de groupe, les élus du groupe socialiste, écologiste, citoyen et apparentés, ont salué ainsi le récit sincère fait par ce budget ; le récit d’un département solidaire avec les Périgourdins, des aînés aux plus jeunes en passant par les personnes qui sont fragiles. Un récit qui rappelle que la compétence majeure du Département est la Solidarité (avec plus de 300 millions qui y sont consacrés). Un récit qui affirme la volonté des élus départementaux de la majorité de permettre aux plus fragiles de garder la tête haute hors de l’eau, à nos agriculteurs fragilisés de poursuivre leur activité, à nos jeunes, y compris ceux qui se trouvent au bord du chemin, de retrouver un espoir, un chemin, un horizon pour qu’ils deviennent des adultes le plus en réussite possible.

« Agir pour la jeunesse c’est poursuivre le plan de rénovation énergétique des bâtiments des collèges, la restauration 100% bio, locale et fait maison dans les cantines, qui associe santé, excellence environnementale et maintien d’une agriculture de qualité et de proximité. »

Agir aussi pour cette jeunesse, c’est aussi faire en sorte qu’elle puisse rester en Périgord et donc agir pour la vitalité du tissu associatif, sportif et culturel, pour l’attractivité des communes et des territoires, notamment en renforçant la mise en place des projets départementaux (centre aquatique de Sarlat, Stade d’Eaux vives de Bergerac, projet multimodal de la voie de la vallée de la Dordogne…).

« 2024 sera l’année du débat territorial où le rapport Woerth sera présenté au gouvernement au mois de mai. Nous avons, à ce moment-là, une spécificité territoriale à faire valoir. Nous avons notre voix à faire entendre pour que les Départements restent des collectivités vivantes au service de la proximité et au service des territoires. »

Olivier Chabreyrou a conclu son intervention en interpellant le gouvernement qui souhaiterait recentrer les compétences de chaque collectivité locale. L’Etat prétend vouloir agir, mais il s’appuie sur les territoires pour le faire sans leur donner les moyens supplémentaires pour y parvenir.

L’Etat a la compétence santé, mais c’est le Département qui agit en faveur de l’accès aux soins pour les Périgourdins, alors qu’il ne s’agit pas, pour lui, d’une compétence obligatoire.

Le Président du groupe a tenu à dénoncer la forte remise en cause la décentralisation alors que les collectivités locales souhaitent aujourd’hui plus de liberté locale, plus de liberté réglementaire, plus d’initiative locale.

« Un département comme le nôtre qui n’investirait plus, qui n’aménagerait plus, c’est justement ce qui renforcerait et créerait une dualité entre un monde rural et un monde urbain. Cette vision est méprisante pour nos territoires ruraux. Pour notre mode de vie et, in fine, pour notre identitéVouloir nous empêcher d’investir, c’est vouloir nous mettre sous silence. »

Il a enfin dénoncé la posture de l’opposition qui tend à considérer que le Département est utile seulement par l’aide aux communes, avant de confirmer le vote du groupe :

« Nous voterons favorablement pour ce budget. Notre ambition est intacte pour ce Département. Nous devons rester optimistes, audacieux et tournés vers l’avenir à l’image du Budget départemental 2024.»

L'actu

Suivez l’actualité des cantons

5 avril 2024

- La Dordogne Unie

Un budget primitif 2024 largement adopté

C’est par 34 voix sur 50 que l’Assemblée départementale a voté le budget primitif…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars,…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Retour sur les Assises départementales de la Santé

Vendredi 15 mars, se sont déroulées les Assises départementales de la Santé, organisées par…

Lettre d'information

N’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre d’information pour rester connectés et ne manquer aucune information sur l’actu des cantons et de vos élus !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte.

Nous vous remercions.