12 février 2024

La Dordogne Unie

Retour sur la crise agricole

Fin janvier, nous avons apporté notre soutien au mouvement agricole via un communiqué de presse : « le groupe socialiste, écologiste, citoyen et apparentés comprend et soutient le mouvement agricole. Il demande au gouvernement de soutenir financièrement les agriculteurs face au coût de l’inflation mais, surtout, d’interpeller les instances européennes pour qu’elles accordent de véritables moyens financiers aux agriculteurs afin qu’ils puissent franchir le pas de la transition écologique et qu’elles prennent des mesures qui les protègent d’une concurrence utilisant des produits phytosanitaires non conformes aux normes sanitaires. Les élus du groupe soutiennent également un autre modèle économique qui privilégie les agriculteurs locaux et les filières locales et non une agriculture surindustrialisée. Ce sont les circuits courts et circulaires qu’il faut développer. En ce sens, l’action du Conseil départemental de la Dordogne y contribue avec la démarche 100%, bio, local et fait maison dans les collèges publics périgourdins. Grâce à cela, ce sont bien des exploitants agricoles périgourdins qui servent leurs produits de qualité aux élèves. Pour nous, l’avenir de l’agriculture passe par ce type d’économie vertueuse, associant maintien de l’emploi agricole, protection de l’environnement et production de produits de qualité ».

Quelques petites semaines après l’arrêt des manifestations des syndicats majoritaires suite aux mesures annoncées par le Premier ministre, nous soutenons toujours cette vision de l’agriculture et on peut s’interroger si les annonces du gouvernement y répondent. Certes, on a entendu : renforcement du respect de la loi Egalim, contrôles dans les supermarchés, lutte contre la concurrence déloyale avec notamment la non-acceptation du Mercosur, demande de création d’une force européenne de contrôle contre les importations de produits qui ne respectent pas « nos règles », remboursement partiel du gazole non routier, meilleures exonérations pour les successions, réduction des délais d’instruction autour de la gestion de l’eau. Tout cela est positif mais cela ne sort pas l’agriculture française de la logique de surproduction qui expose les agriculteurs à casser leur prix. Elle ne protège pas, ou que trop peu, en définitive, les agriculteurs des pays comme l’Argentine et le Brésil qui peuvent inonder le marché de leur produit.

Et puis parmi les mesures annoncées, il y a la pause du plan écophyto. S’il est particulièrement injuste d’imposer aux agriculteurs d’utiliser moins de pesticides alors que d’autres pays producteurs inondent le marché de produits à forte concentration de pesticides, le « pas d’interdiction de produits phytosanitaires supposés à risque sans solution de remplacement n’assure en rien pas l’avenir de l’agriculture. En effet, être solidaire avec les agriculteurs, ce n’est pas les condamner à l’usage des pesticides, dont on sait le danger qu’ils peuvent constituer pour la santé. La pause de l’usage des pesticides ne leur permettra pas également d’affronter les pays qui sont hors Union européenne. Etre solidaire avec les agriculteurs, ce serait plutôt les aider massivement et financièrement à passer à la transition de l’agroécologie. Comme nous l’avons indiqué en introduction, ce serait aussi favoriser les circuits courts et circulaires et la consommation de produits de qualité par les citoyens. Pour cela, encore faudrait-il également que la question du pouvoir d’achat des consommateurs soit réellement prise en compte. Or c’est la grande oubliée de la crise agricole.  

L'actu

Suivez l’actualité des cantons

5 avril 2024

- La Dordogne Unie

Un budget primitif 2024 largement adopté

C’est par 34 voix sur 50 que l’Assemblée départementale a voté le budget primitif…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars,…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Retour sur les Assises départementales de la Santé

Vendredi 15 mars, se sont déroulées les Assises départementales de la Santé, organisées par…

Lettre d'information

N’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre d’information pour rester connectés et ne manquer aucune information sur l’actu des cantons et de vos élus !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte.

Nous vous remercions.