24 juillet 2023

La Dordogne Unie

De la culture partout et pour tous

Rencontre avec Régine Anglard, vice-présidente en charge de la culture, de la langue et de la culture occitanes, conseillère départementale du canton de Terrasson-Lavilledieu, pour échanger sur la politique départementale culturelle et ses enjeux.

Lecture publique, création artistique, soutien aux associations, développement de la pratique artistique dans les écoles et collèges, création ou soutien des lieux culturels, votre vice-présidence est vaste. Pourriez-vous nous exposer les principales missions du Département en termes de culture ?

Le Conseil départemental exerce des compétences obligatoires en matière de culture : il anime le réseau départemental de lecture publique, il gère les archives départementales et adopte un schéma départemental de développement des enseignements artistiques spécialisés.

Au-delà de ces compétences obligatoires, le Conseil départemental mène une politique volontariste en matière de culture, en confiant à des opérateurs diverses missions comme par exemple l’éducation à l’image, le spectacle vivant, les arts visuels, la musique, la danse, le théâtre et la culture scientifique.

Nous sommes aussi fortement engagés en faveur de la valorisation du patrimoine préhistorique et historique. En effet, ce patrimoine exceptionnel est une des raisons de notre attractivité touristique. Qui ne connaît pas les grottes de Lascaux ou les châteaux de la Dordogne ?

Une de nos spécificités, c’est que nous sommes propriétaires de sites patrimoniaux.

Enfin, nous nous engageons en soutenant les acteurs culturels associatifs, les artistes et les collectivités territoriales. Nous voulons faciliter l’accès au plus grand nombre à toutes les formes d’expressions culturelles.

Exposition au Château de Biron
Exposition au Château de Biron

En quoi une politique culturelle est-elle essentielle pour un territoire rural comme la Dordogne ? Quels sont les principaux axes de la politique culturelle départementale menée par la majorité ?

Le Président Germinal Peiro a coutume de dire : « il nous faut de la culture partout et pour tous ».

Sur un territoire rural comme le nôtre, la question du maillage territorial et des publics est au cœur de la politique culturelle, pour la mettre en œuvre dans un esprit de service public.

Pour nous, majorité départementale de gauche, la culture est essentielle : elle alimente le lien social, contribue à l’émancipation et développe la citoyenneté. Elle favorise la connaissance et la compréhension du monde, et donc le respect d’autrui.

Nous avons pour ambition de construire une politique culturelle départementale avec chaque territoire, un projet qui donne à chaque habitant du Périgord la possibilité de s’informer, découvrir ou pratiquer.

Plus concrètement, nous avons mis en place, quatre dispositifs financiers aux associations et collectivités locales : l’aide à la création et à la diffusion culturelle qui comprend notamment l’aide aux centres culturels ou l’accompagnement des artistes ; l’aide aux projets structurants ou estivaux avec l’aide aux festivals, aux salons etc. ; l’aide aux acteurs culturels de territoire qui se décline sous la forme d’une large contractualisation territoriale appelée Contrats d’Initiatives Culturelles Concertées (CICC) ; et enfin l’aide aux acteurs cinématographiques et audiovisuels comprenant un fonds de soutien cinématographique et audiovisuel et l’aide aux cinémas d’arts et d’essai.

Nous avons la chance d’avoir, dans notre département, des collectivités très mobilisées, des associations très dynamiques, des structures départementales et des opérateurs avec un personnel impliqué et compétent, que ce soit l’Agence culturelle Départementale Dordogne-Périgord, le Conservatoire à rayonnement départemental, le Pôle International de la Préhistoire (PIP) ou encore l’association Ciné Passion en Périgord. Rien ne serait possible sans leur travail, comme celui des services de la Bibliothèque départementale de prêt (BDDP), des Archives départementales, de la Direction de l’archéologie et du patrimoine, du Service Culture et Associations.

Politiquement nous portons une volonté et nous les missionnons, pour la rendre réalisable.

Le Pôle international de la Préhistoire
Le Pôle international de la Préhistoire

Vous êtes également vice-présidente en charge de la langue et de la culture occitanes. Pourquoi ce choix de mettre en avant la culture occitane ?

D’abord, parce que cela fait partie de notre histoire, de notre culture et que les Périgourdins sont très attachés au maintien et au développement de l’Occitan. Nous mettons en œuvre des politiques publiques au profit de nos concitoyens et cet attachement à l’occitan, que nous avons avec le Président et mes collègues, nous a poussés à être à la pointe en matière de défense et de promotion de cette langue et de cette culture. C’était un marqueur fort, en 2015, d’ajouter à l’intitulé de la vice-présidence culture, la culture et la langue occitanes et de nommer un chargé de mission Langue occitane.

Ensuite, parce que nous sommes conscients des enjeux liés à la culture et à la langue occitanes. Ce patrimoine riche, mais fragile, représente un atout pour le territoire à bien des égards : culturel, touristique…

Nous travaillons à développer l’offre d’enseignement et défendons l’ouverture de classes bilingues dans le premier degré et l’enseignement optionnel en collège et lycée aux côtés de l’Education Nationale et des associations. Nous avons créé un dispositif de prise en charge de la signalétique bilingue français-occitan à l’entrée des communes, nous avons mis en place une communication contemporaine en faveur de la langue et de la culture occitanes au travers de la création de courts métrages avec le projet Lenga d’oc, lenga de còr et le projet Perigòrd, país trobador, auquel a participé par exemple Francis Cabrel, pour évoquer l’importance des troubadours.

Nous avons créé le festival Paratge dédié à la culture occitane et aux cultures du monde, porté par l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord avec un volet dédié à la jeunesse et à l’éducation artistique et culturelle (Génération Paratge).

Pour nous, l’occitan est un élément moteur et vivant pour le territoire. Il constitue un enjeu culturel important en Périgord car il représente à la fois un ancrage fort de 800 ans et également un signe d’ouverture contemporain et de bien vivre ensemble à destination des jeunes générations et des nouveaux arrivants.

Il y a eu une évolution de l’environnement des politiques publiques linguistiques depuis 2015 et un Office Public de La Langue occitane a même été créé sous l’impulsion des régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Le Département de la Dordogne a approuvé un Schéma départemental de développement de la langue et de la culture occitanes, afin de lutter contre le déclin de cette langue. Nous votons ensuite tous les ans un programme d’actions qui en découlent. Ce schéma trace les grands enjeux stratégiques permettant d’enrayer la disparition de l’occitan ; à savoir : la transmission de l’Occitan, pour éviter que la diminution du nombre de ses locuteurs n’atteigne un seuil irréversible, la socialisation de l’Occitan, pour que la langue retrouve une légitimité dans l’espace public et la valorisation de l’Occitan par le prisme des arts et de la culture.

Nous travaillons actuellement à définir un nouveau schéma pour les années à venir, qui sera présenté et voté avant la fin de cette année.

Les jardins éphémères de l'Espace culturel François Mitterrand à Périgueux
Les jardins éphémères de l’Espace culturel François Mitterrand à Périgueux

Quels sont les grands projets, les grandes actions dont vous êtes le plus fière dans votre vice-présidence ?

Toutes les actions ont leur importance et je suis très fière de les porter pour tous les publics et sur tout le territoire. Le travail aux côtés des équipes et des services est divers et passionnant. Il va des visites de fouilles préventives avec le service agréé, au projet très novateur de Bibliothèque Numérique de Référence avec la BDDP en passant par le château de Biron et ses expositions d’art contemporain ou le travail sur la culture scientifique avec le PIP.

Grâce au Fonds d’Art Contemporain, nous rendons accessible l’art contemporain à un large public et dans des communes rurales.  Nous pouvons soutenir des artistes locaux et favoriser les rencontres avec un public très divers. Quand je suis à une assemblée générale ou à une inauguration, et que je vois devant moi les différents publics et les différentes générations se mélanger, partager, découvrir, je me dis que nous avons réussi notre mission. C’est sûrement ce dont je suis le plus fière.

Opérations d’archéologie préventive sur un terrain de la zone de Péri-Ouest à Marsac sur l'Isle
Opérations d’archéologie préventive sur un terrain de la zone de Péri-Ouest à Marsac sur l’Isle

Y-a-t-il une programmation culturelle spécifique pour la saison estivale ?

Oui, il y a une programmation culturelle spécifique pour la saison estivale car la culture est aussi une force touristique et économique, pendant cette période tout particulièrement. Mais, tout comme les associations, nous sommes vigilants à ne pas faire que cela. Nous proposons tout au long de l’année une programmation culturelle de qualité pour les Périgourdins. Et c’est aussi un élément d’attractivité pour les nouveaux Périgourdins qui font le choix de s’installer en Dordogne. Nous l’avons d’autant plus vu dans la période post-Covid.

L'actu

Suivez l’actualité des cantons

5 avril 2024

- La Dordogne Unie

Un budget primitif 2024 largement adopté

C’est par 34 voix sur 50 que l’Assemblée départementale a voté le budget primitif…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars,…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Retour sur les Assises départementales de la Santé

Vendredi 15 mars, se sont déroulées les Assises départementales de la Santé, organisées par…

Lettre d'information

N’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre d’information pour rester connectés et ne manquer aucune information sur l’actu des cantons et de vos élus !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte.

Nous vous remercions.