27 novembre 2023

La Dordogne Unie

A la découverte du système éducatif finlandais

Christian Teillac, vice-président du Conseil départemental en charge de l’Education, a participé cet automne, à un voyage d’études en Finlande de quelques jours. L’objectif ? Découvrir le système éducatif, très bien noté, de ce pays.

Dans quel cadre, êtes-vous parti en Finlande et avec qui ?

Je suis parti en Finlande, grâce une bourse européenne, dans le cadre d’une étude Erasmus +, qui est un programme de la Commission européenne qui vise à donner aux étudiants, aux stagiaires, au personnel et d’une manière générale aux citoyens avec ou sans diplôme, la possibilité de séjourner à l’étranger pour renforcer leurs compétences et accroître leur employabilité. Cette étude sur le modèle éducatif finlandais était organisée par la directrice académique des services de l’éducation nationale (DASEN) de Dordogne, qui a souhaité y intégrer des élus. Nous sommes donc partis avec des personnels de l’inspection académique, des représentants de l’Union des Maires, de l’Union des Maires ruraux, du Conseil départemental et de la Ville de Périgueux.

Combien de temps y êtes-vous resté ?

L’étude elle-même a duré 5 jours du lundi au vendredi, mais nous sommes partis deux jours avant car il faut 36 heures de voyage pour aller à Kuhmo, notre lieu d’accueil. Dès le dimanche, nous commencions les visites par leur bibliothèque, assez impressionnante car immense, possédant d’immenses baies vitrées donnant sur le lac et la forêt et surtout avec de très nombreux utilisateurs de tout âge.

La bibliothèque de Kuhmo
La bibliothèque de Kuhmo

Où étiez-vous exactement ?

Nous étions à 500 km au Nord d’Helsinki dans la ville de Kuhmo, province du Kainu à quelques kilomètres de la frontière russe. L’histoire entre ces deux pays est compliquée et a marqué les esprits. En 1940, la Russie a envahi la Finlande (guerre d’Hiver) ; le conflit fut très meurtrier sur une partie du territoire finnois « La Carélie » qui a été prise par les Russes. D’ailleurs, de là où nous étions le dimanche, près d’un des lacs, nous entendions les bruits sourds des essais de l’armée finlandaise. Ces européens vivent dans l’angoisse d’une attaque russe et sont très satisfaits d’avoir pu se rallier à l’OTAN. La ville de Kuhmo a 7 000 habitants et sa densité est de 1 habitant au kilomètre carré. 90% des gens habitent la ville mais il existe un habitat dispersé.

Quelle politique éducative ont-ils mis en place là-bas ?

En Finlande, l’école est obligatoire seulement à partir de 7 ans mais les enfants sont pris en charge beaucoup plus tôt. Il y a une seule très grande école au centre-ville, très moderne avec des classes équipées de mobilier ergonomique. Chaque enfant a sa propre tablette.

Il y a un professeur pour environ 12/15 élèves, plus un adulte qui aide par classe. Les cours commencent à 8h30/9h et finissent à 15h. Après les enfants peuvent faire du sport et/ou de la musique. Les enfants vivant loin sont acheminés par véhicules ou taxis. La pause déjeuner dure 30 minutes et les enseignants mangent avec les élèves. Au menu, est servi souvent un plat unique à volonté, pas ou peu de dessert, parfois une entrée et un verre de lait.

On voit que le pays fait beaucoup pour l’éducation des jeunes. L’apprentissage des langues est très développé : le suédois est obligatoire puis l’anglais.

Pour les 0-7 ans, nous avons visité une très grande crèche. Il y a un adulte pour 4/5 enfants. Là aussi, nous avons été impressionnés par le choix du mobilier.

Visite de l'école et de la crèche de Kuhmo
Visite de l’école et de la crèche de Kuhmo

Et au niveau économique ?

Nous avons pu visiter deux grosses entreprises et nous avons vu que l’alternance était très développée. La ressource principale du secteur est le bois : la ville est dans la taïga donc surtout du sapin et bouleau. Une des entreprises débitait des sapins en planches. Il y a une réelle prise en compte des conditions de travail du personnel qui travaille en 3×8 et respecte les recommandations des ergonomes à savoir embauche à 6h du matin. L’autre entreprise assemblait des morceaux de sapin utilisés pour la construction. Par exemple, l’école et l’immense auditorium de musique de Kuhmo sont construits avec ces matériaux, ce qui procurent une isolation parfaite et un rendu phonique exceptionnel.

S’il n’y avait qu’une chose à retenir de cette étude, quelle serait-elle ?

Je dirais que cette étude m’a permis de comprendre pourquoi leur classement au PISA (ensemble d’études menées par l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) visant à mesurer les performances des systèmes éducatifs des pays membres et non membres) est si bon car il y a des moyens exceptionnels en matériel, en pédagogie et en conditions de vie des jeunes et des enseignants.

Visite de l'école et de la crèche de Kuhmo
Visite de l’école et de la crèche de Kuhmo

L'actu

Suivez l’actualité des cantons

5 avril 2024

- La Dordogne Unie

Un budget primitif 2024 largement adopté

C’est par 34 voix sur 50 que l’Assemblée départementale a voté le budget primitif…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars,…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Retour sur les Assises départementales de la Santé

Vendredi 15 mars, se sont déroulées les Assises départementales de la Santé, organisées par…

Lettre d'information

N’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre d’information pour rester connectés et ne manquer aucune information sur l’actu des cantons et de vos élus !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte.

Nous vous remercions.