21 décembre 2023

La Dordogne Unie

NON à la « préférence nationale », OUI à la solidarité universelle

Le texte de la loi Immigration, adopté mardi par l’Assemblée nationale et le Sénat, est une atteinte aux droits fondamentaux des citoyens étrangers vivant de façon régulière en France.

Le groupe de la Dordogne Unie joint sa voix à celles des forces politiques, syndicales, associatives, qui appellent à renoncer à cette loi qui porte une atteinte fondamentale aux valeurs de notre République et qui, va fracturer notre pays.

Le groupe Dordogne Unie soutient le Président Germinal Peiro et les Départements de gauche qui refusent l’application du volet concernant l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), compétence départementale, de cette loi inspirée par l’extrême droite.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse des Départements de Gauche.

Les Départements de Gauche refusent la « préférence nationale » et défendent la solidarité universelle

Ce texte est un recul pour l’égalité, la justice et une honte pour notre pays des Droits de l’Homme. La discrimination qu’il instaure revient à condamner des femmes, des hommes, des enfants pour leur origine plutôt que de les reconnaître dans leur humanité.

Nous, Présidentes et Présidents de Départements de Gauche considérons que cette loi est une atteinte grave aux droits fondamentaux des personnes de nationalité étrangère, en plus d’être contraire aux valeurs de la République et aux valeurs humanistes que nous défendons.

En résumé, nous jugeons cette loi :
1. Injuste en ce qu’elle discrimine les personnes migrantes les plus vulnérables, comme des enfants, des femmes, des hommes en accentuant les stigmatisations à l’encontre des personnes migrantes, du fait de leur origine, de leur religion ou de leur situation socio-économique.
2. Inefficace car elle ne permettra pas de résoudre les difficultés liées à l’immigration, mais ne fera, au contraire que les aggraver et créer des situations humaines plus indignes encore.
C’est le cœur de la solidarité universelle, dont les Départements sont les premiers garants, qui est attaqué.

Ainsi nous, Présidentes et Présidents de Départements de Gauche, refusons l’application du volet concernant l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) de cette loi inspirée par l’extrême droite, portée par un exécutif qui prétendait incarner la modération et qui n’est désormais plus que l’illustration de la compromission.

Nous continuerons de lutter contre le principe de « préférence nationale » par la défense d’aides sociales qui sont et doivent demeurer universelles, car toutes et tous les habitants de nos territoires ont droit à la dignité, d’où qu’ils viennent.

L'actu

Suivez l’actualité des cantons

5 avril 2024

- La Dordogne Unie

Un budget primitif 2024 largement adopté

C’est par 34 voix sur 50 que l’Assemblée départementale a voté le budget primitif…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars,…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Retour sur les Assises départementales de la Santé

Vendredi 15 mars, se sont déroulées les Assises départementales de la Santé, organisées par…

Lettre d'information

N’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre d’information pour rester connectés et ne manquer aucune information sur l’actu des cantons et de vos élus !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte.

Nous vous remercions.