3 avril 2023

La Dordogne Unie

Fermeture de la maternité de Sarlat

Le fait que la maternité de Sarlat ne puisse pas, pendant 15 jours, permettre à de futures mamans d’accoucher dans ses locaux, illustre ici la problématique de l’intérim médical. Ce dernier a pris une importance démesurée dans le système hospitalier et met à mal son organisation. La loi Ritz, désormais applicable, conçue pour mieux encadrer les rémunérations particulièrement élevées de ces mêmes intérimaires crée des tensions et met en exergue la faiblesse des effectifs de médecins titulaires au sein de l’hôpital public.

Une vision comptable de l’hôpital public

Cette situation met ainsi en évidence les conséquences particulièrement négatives de la vision comptable qui prévaut, depuis des décennies, dans la gestion de l’hôpital public et qui impacte, en premier lieu, les citoyens des territoires ruraux.

Pour remédier à cela, c’est bien l’embauche de médecins titulaires qu’il convient de privilégier ainsi que la valorisation de leur rémunération. Les économies à court termes, la stratégie du flux tendu en termes de personnels doit cesser pour revenir aux fondamentaux de la mission d’un service public de la santé de qualité, au service de tous et partout.

L'actu

Suivez l’actualité des cantons

5 avril 2024

- La Dordogne Unie

Un budget primitif 2024 largement adopté

C’est par 34 voix sur 50 que l’Assemblée départementale a voté le budget primitif…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Budget primitif 2024 : l’intervention d’Olivier Chabreyrou

Olivier Chabreyrou a exprimé lors de son intervention en session le mercredi 27 mars,…
3 avril 2024

- La Dordogne Unie

Retour sur les Assises départementales de la Santé

Vendredi 15 mars, se sont déroulées les Assises départementales de la Santé, organisées par…

Lettre d'information

N’hésitez pas à vous inscrire à notre lettre d’information pour rester connectés et ne manquer aucune information sur l’actu des cantons et de vos élus !

Votre inscription à notre newsletter a bien été prise en compte.

Nous vous remercions.